Jour 16 // Un cœur aligné dans le silence – Eric Pechin
En 1964 le duo de folk rock américain Simon et Garfunkel chantait “The Sound Of Silence”, dans le refrain ont trouvait : “Et personne n’osa déranger le son du silence.” Je veux déclarer que nous dérangerons le son du silence, alors que nous monterons plus haut et nous exprimerons avec force le son du ciel sur la terre. Même quand nous nous croyons dans un silence complet, nous sommes entourés de bruits. Il y a un son du ciel qui se fait entendre dans le silence. C’est dans le silence de l’atmosphère de la présence de Dieu de la nuit qu’une activité angélique est libérée alors que notre corps et tous nos sens sont disposés à accueillir cette réalité du ciel. Il est temps que le peuple de Dieu entende le son de sa voix et devienne un peuple prophétique. Mais pour entendre nous devons montez plus-haut, là où le son prend son essor. Il ne s’agit pas simplement d’une parole donnée sur l’estrade d’une église lors d’une réunion. Il s’agit de vous et moi qui avons la responsabilité de nous tenir dans l’intimité de la présence du Dieu vivant et d’entendre sa voix pour notre temps.

“Il y a autant de puissance dans le vrai silence qu’il y en a dans la vraie prière, c’est aussi cela adorer, pratiquons la présence du Seigneur.“

“Les jours viennent, déclare le Seigneur, l’Eternel, où j’enverrai la famine dans le pays, non pas la faim du pain et la soif de l’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Eternel. Ils erreront alors d’une mer à l’autre, du nord à l’est, ils iront çà et là pour chercher la parole de l’Eternel, et ils ne la trouveront pas. » Amos 8:8-14

Amos a prophétisé qu’il y aurait une famine, il ne s’agissait pas d’une famine de nourriture, mais une faim et une soif de la parole de Dieu. Lorsque je collaborais dans l’école prophétique de Belfort, nous vivions tellement de moments puissants dans la présence de Dieu que nous ne voulions jamais quitter cette présence. Je me souviens quand j’ai parlé à Dieu en lui disant : “Que jamais je ne quitte ta présence, que je puisse toujours entendre le son de ta voix !“ J’étais absolument conscient de cette visitation de Dieu mais également que je pourrais me retrouver un jour dans une position où je n’entendrais plus le son de sa voix.
Quand le ciel fait silence face à nos cœurs, et que l’on a l’impression de ne plus pouvoir entendre de la part de Dieu. C’est souvent ce qui se produit quand on est en plein milieu d’un désert. Et dans ce lieu aride où on n’entend plus Dieu nous parler, son silence n’est pas le signe de son absence à notre égard, c’est une façon où Dieu dit que nous allons faire avec ce qu’il nous a déjà donné dans le passé. L’onction prophétique a un grand rapport avec nos temps de désert.
Une des choses qui attriste mon cœur est de voir des personnes qui fréquentent toutes les conférences et les séminaires possibles sans aucunes ombres de variations, on les retrouvent année après année avec les mêmes problématiques. Alors nous devons comprendre qu’une nouvelle parole prophétique ne va pas plus les aider. Et souvent nous devrions revenir à l’endroit où Dieu a parlé dans nos vies au travers de ses écritures, parce que la parole de Dieu est la plus haute prophétie. Mais quelles sont les paroles prophétiques qui nous ont été personnellement adressées ? Et plus, les paroles prophétiques sont profondes et plus nous réalisons que les dessins de Dieu dans notre vie sont profonds, assorties de conditions, rien ne fonctionnera automatiquement. Le problème c’est que nous aspirons après la réalisation des promesses sans accepter d’en payer les conditions. Ce que Dieu a choisi de nous donner n’est pas conditionnel, mais n’oublions pas que si Dieu doit faire une part dans nos vies, nous avons également la nôtre à accomplir.
Bien souvent les paroles prophétiques sont rapidement testées, surtout au travers d’une saison de désert. Mais le prophète Amos, déclare qu’une famine vient qui n’est pas faite de farine et d’eau, mais de l’écoute de la parole de Dieu. C’est n’est pas un abandon de notre Dieu, mais il cherche à voir comment nous allons répondre. Qu’allons-nous entreprendre afin de nous saisir de la parole, des décrets qu’il a pour nous ?
Paul dit à Timothée : “Mon enfant, voici l’instruction que je t’adresse, conformément aux prophéties faites précédemment à ton sujet : t’appuyant sur elles, combats le bon combat.“ 1 Timothée 1:18

Ou plus littéralement : “Je te commande selon les paroles prophétiques qui t’ont été données, que tu combattes le bon combat.“
Dans le désert nous devons savoir comment nous déplacer dans le combat, nous avons besoin de nous reposer sur ce que Dieu a déjà déclarer prophétiquement dans nos vies. Nous entrons alors dans la guerre avec ce qu’il nous a donné.

“Bénis-sois ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! » Mathieu 5:6 (traduction littérale NIV)
“C’est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.“ Jean 6:35
“Si tu savais quel est le cadeau de Dieu et qui est celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, tu lui aurais toi-même demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive. » Jean 4:10
J’aime ce merveilleux chant “ L’eau de la vie“ que le Saint-Esprit a inspiré à ma sœur Christelle Rachel Pechin

“Quand tu touches mon cœur, enfin je vis. Tu guéris mon âme et je te loue. Quand tu souffles sur moi, enfin je respire. Tu essuies ma honte, mes larmes pour toujours. Et je bois de l’eau de la vie, Grâce infinie, coulant de ton trône, Oui je bois de l’eau de la vie, grâce infinie coulant de ton trône, Oh la beauté de ta sainteté et la puissance de ton nom. Ta grâce, ta bonté, ton pardon, je t’adore.“ 

Nous devons apprendre à crier à Dieu dans Les lieux de désert. Des silences, nous en connaissons tous dans nos vies. Ils durent de quelques jours à parfois quelques années. Ils ne sont pas des signes d’indifférences de Dieu. Ce sont des temps de germination de sa parole. Ce qui a été annoncé doit germer en secret, dans une terre de patience, de persévérance et de foi. Cela ne signifie pas que Dieu n’agit plus pendant ces périodes, mais qu’il agit différemment. Il œuvre à produire les circonstances nécessaires à l’éclosion de sa promesse et il laboure les cœurs pour qu’ils puissent recevoir ce qui a été promis. Souvent nous ne comprenons pas pourquoi Dieu permet des tests, des combats que nous endurons dans nos vies. Dieu a besoin de tester nos qualifications.
“Au milieu de votre silence, je commence à libérer de nouveaux sons ; vous vous tiendrez face à face avec moi, et la gloire de ma présence se reflétera sur votre visage. Je lève dans vos entrailles un son qui va faire trembler l’ennemi. Dans le lieu où les portes étaient fermées, le son en vous libérera les serrures pour des portes ouvertes. Vous déclarerez : je suis libéré dans une nouvelle saison.”
Il s’agit d’entendre, mais également d’ouvrir nos bouches pour proclamer sur la terre les décrets qui sont déclarés dans le ciel. Alors, nous impacterons, influencerons, changerons le monde et toutes les sphères de la société. Le “prince de la puissance de l’air“ est terrifié quand nous devenons le son de la voix de Dieu alors notre souffle même a envahi son territoire.

 » Le voleur est venu dans la nuit silencieuse, et en un instant il a dérobé. Mais je viens déposer un cri comme un coup de feu intense à l’intérieur de vous. Le cri qui brisera le silence, il jaillira de vos bouches comme un boulet de canon ! Ce cri stoppera l’ennemi, il ordonnera au voleur de restitué ce qu’il a volé. Il doit maintenant ramener le butin de ce qui vous a été volé. Ce n’est pas un temps pour mon peuple de garder le silence. Laissez le feu que j’ai placé dans vos entrailles crier, la restitution est ordonnée.“
“Ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : Elle ne retourne pas à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli avec succès Ce pour quoi je l’ai envoyée“ Esaie 55:11
Non seulement l’ennemi va restituer le butin, mais il ramènera sept fois plus. Une grande accélération d’augmentation dans la restitution de toutes choses est libérée pour vous. Regardez et sachez que je suis l’Eternel, vous allez maintenant voir la plénitude de la restauration et la reconstitution de ce que l’ennemi vous a volé. Amen !

Procurez-vous le Cd du chant “L’eau de la vie“ de Christelle Pechin Copyrights Schleife Verlag, Winterthur
http://www.schleifeverlag.ch/musik/leau-de-la-vie-cd.html

#alignezvoscoeurs
———————————————————-
Soutenir Zone prophétique :